]]>

dimanche 15 novembre 2015

FIN DE LA RELIGION

Les dieux sont des forteresses volantes
qui bombardent encore l'humanité
d'idées macabres et usagées

Les dieux sont de grands flux psychiques
d'ascétismes arides
de prix indus à payer
de vies à kamikazer

Les dieux sont de courtes vues
et leurs romances nostalgiques
Toujours réécrites
au fil de recrudescences destructrices
n'ont que de pauvres lumières
corrompues d'obscurité

Plus de recruteurs d'adorateurs
Plus des disciples suiveurs
toujours bien rangés derrière
pour empêcher l'humanité d'avancer
à côté ou plus avant tout ailleurs


Plus de temple
Plus de culte
Plus de dieux qu'on adore
L'Esprit vécu grand large
sans confession sans credo

Tous les grands flux divins
enfin d'un arc en ciel de conscience unique
abandonnent inexorablement
Leurs gangues religieuses
Ces fossiles jurassiques
Se vident de toutes forces d'humanité


L'Esprit divin d'aventure
Anime déjà des aventuriers de l'intérieur
La grande heure sonne
Nous les entendons
Nous susurrer leurs avancées
dans l'inconnu historique
indifférents aux cris hystériques
des derniers fanatiques

Assoiffés des indices
qu'ont laissés
ces aventuriers défricheurs
Nous découvrirons
d'autres routes intérieures
Encore à peine esquissées

L’ère des ministres suiveurs
des califes et des apôtres
Formant troupeau
Derrière un berger
Menant ses brebis à l'enclos
Baptisés d'un de ces dieux surannés
devient une affaire du passé
Un obstacle évolutif à surmonter
pour respirer directement
l'air de l'Esprit

Déjà en toi
L'ère des discrets contagieux
de la profondeur et de l'immensité
émerge

Nul nom aucun livre sacré
Le partage de gestes d’amarrage
A la seule évidence
D'un convoi vers le futur
Un flux d'aperçus inévitables
Permettant d'avancer du seul au seul

Soif d'engloutir ce qui résiste à n'être
que
Le rien du tout uni à tous les points de l'Être