]]>

mercredi 25 novembre 2015

MERCHANDISING OBSOLETE DES GURUS PSYS ERUDITS ET PROPHETES



Devant la vastitude inenvisageable de la perfection divine
je m'incline,
petit animal encore attaché à ses us et coutumes,
territorialité, libido et ego ;
je me réfugie une nouvelle fois dans mon petit terrier ;
mais la grande trouée de beauté me fait encore frissonner.

Pourquoi nous autres frères animaux suivons-nous encore 
ces pâtres bestiaux,
prêtres, psys de tout bord et gourous d'occasion
qui nous invitent sur la plaine
pour aller plus vite au désastre heureux ?

Prophètes, channel, parfum de vrai sur fond d'ignorance tragicomique,
nous vendent leur petite lumière
dans des emballages somptueux de rhétoriques 
de l'extraordinaire.

Amis passons-nous d'eux.
Ils rejouent la vieille espèce sans même lisser

l'incapacité affligeante à tenir ses promesses.

Amis ne nous faisons plus promettre
ce qu'on sait impossible 
à notre vieille espèce.
Avançons côte à côte
en regardant tout là-bas 
la vastitude de la perfection divine.

Nos attachements animaux et les défaillances bestiales
de nos anciens maîtres spirituels
n'ont pas effacé ce grand courant d'aspiration
Qui nous reprend le cœur.
Et si c'est une prière du divin adressé à lui envers lui,
nous-mêmes plus que nous-mêmes,
comment celle-ci n'aurait pas sa réponse ?

Il y a à l'autre bord des pulsions,
cette puissante aspiration
concentrée dans une particule de feu
qui d'un coup peut embraser tout à la surface.
Rien ni personne
une fois qu'elle aura trouvé son trajet
ne pourra l'arrêter.

Et même si je suis partagé
entre ma formule animale
dont le menu me paraît encore affriolant
et ma soif d'en incarner une autre façon d'être,
mon petit esquif reçoit ses grâces 
d'aborder du bon côté
là où il n'y aura plus besoin
de ces merchandising obsolètes
des gurus, psys, érudits et prophètes.