]]>

dimanche 25 mars 2012

LE COEUR SANS MOT.


Mon cœur tremblant d'inexactitude s'est trouvé encore enfoui
Mais rien que d'y penser je veux redevenir la flamme silencieuse
Cette douceur infinie que je suis
Cette joie inconditionnelle en  dehors des mots
La porte étroite par laquelle vient sur terre
répondant à son appel ce qu'un grand saint d'autrefois nommait royaume des cieux

Il ne s'agit pas d'occulter l'injustice et la souffrance
Mais je ne veux plus être ce gnome plaintif qui ignore la lumière parfaite
Qui instant après instant donne vie
Je ne veux être l'ego blessé qui poursuit de sa vindicte une autre ignorance
menant à son comble la trame perverse
Je ne veux plus être cette pensée errante qui se retourne seulement sur elle-même
Ballotant sur les courants émotifs


La pauvreté indique l'injustice
Détruis l'ego et l’égoïsme qui blessent l'âme
mais méfie-toi de l'altruisme qui aussi défait l'âme,
m'inspirait Sri Aurobindo.

Je ne veux plus être un fil de pensées douloureuses
même si les faits d'eux-mêmes parlent de douleur
Je veux être ce fils de lumière qui lutte
pour ne plus être cette vieille espèce dans laquelle il a déjà trop duré