]]>

vendredi 12 août 2011

IMPROVISATION CLIMATIQUE-1.


Notre cœur a-t-il  les noblesse du passé
Mais grandeur ou petitesse
l'ascension et la descente sont maintenant
C'est l'Heure

Il y a des foules en liesse ou en détresse
Il y a les émeutiers l'affolement des places financières
Il y a l'étourdissement du premier baiser
Il y a l'ignorance politique des seules réponses policières
Il y a le bébé qui pleure pour l'atmosphère
Il y a les quiproquos les maladresses
Il y a un désir que la circonstance maltraite
Il y a le rire irrépressible qui envoie tout balader
Il y a le mot qui blesse ce qui n'a fait qu'être

Mais c'est l'Heure de l'éternel le silence demeure
Sa force calme et tranquille écrase les punaises de pensées
Qui nous raccrocheraient bien à nos peines routinières
Les vieux disques sont repérés un à un
Ils sont broyés patiemment et mis tout en miettes
Le silence demeure
Embrassant
L'extrême pointe de nos rancœurs
Elles fondent

Tout danse dans sa transparence nue
Si nue que s'y réverbère sa pure lumière
Jamais on n'avait éclairé ainsi nos nuits intérieures
Sa majesté tranquille en abreuve tout l'espace
Les mauvaises bêtes tapies dans nos ombres meurent
Personne n'en veut plus aux docteurs
Ces misères infectaient collectivement nos corps
Dès lors que nous n'avions jamais sincèrement cru en la joie

Tout ce qu'il y a est une joie sans nom
Car c'est l'Heure

Où il y a
il y a ce point intime plein d'amour à craquer
il y a ce fil secret qui serpente jusqu'à notre filiation secrète
Nous sommes Fils du Suprême jusqu'à la racine
Nous nous étions oubliés
Nous revoilà conscient de notre mystère dans le corps et la matière

Nous reviendrons de corps en corps ce qu'il faudra
Le quatrième feu circulera dans nos veines
Le secret ignoré de la matière noire
Qui enserre chaque grain de matière sera percé
Cette matrice qui commande la mort des étoiles
Et la douleur de l'accident
Dans la lumière de la lumière de notre joie
Va en être tout éclairée
Elle est là déjà toute fendillée en bas
Par le feu de nos aînés

C'est l'Heure Heureuse
La dose d'amour est enfin celle qu'il fallait
Pour fondre en un seul jet
Les secrets du ciel et les profondeurs de la terre