]]>

dimanche 8 décembre 2013

COMME DES VAGUES USANT LE ROC POUR EN DECOUVRIR L'OR.


Les mouvements infernaux
prédisant une défaite très probable
s’étayent sur des données contrefaites

L'horizon indépassable pour cet œil inexercé
se prétend réaliste

Il voit l'horreur autour de lui sans comprendre
qu'il pourrait voir cette bête tapie au cœur de lui
assoiffée et agitée
à l'idée qu'au-dessus de lui s'infiltre la lumière éternelle
attendant à chaque instant de s'y déverser à grandes eaux
s'il voulait juste lui ouvrir toute son âme bien oubliée

Dix Milliards d'êtres humains offrent
des armatures corporelles suffisamment diverses
suffisamment instables pour qu'y germe une poignée
qui brisent les moules passés

Quelques âmes bien trempées sont allées tout droit faire tomber
sur le roc inerte des chairs humaines
la racine d'une inconnue nouveauté
Leur corps limitatif devant peut-être s'y briser
Ils se sont immolés sur l'autel du Suprême
Leur don ne pouvait pas être vain
Ils ont déposé dans la mémoire subtile des cellules
ce que leur œuvre a permis d'obtenir
D'autres corps naissent donc
qui sont aptes plus loin à ce déséquilibre
dans de nouvelles manières d'être chair

Dans la jungle humaine bouleversée
des génies inconnus posent ainsi leurs premiers pas maladroits
de la nouvelle manière de demain

Comme hier le feu premier engendrait particules et atomes au cœur des étoiles
comme hier ses reliquats dans la lumière stellaire formaient planètes et molécules
la vie s'offre aujourd'hui des yeux qui commencent à comprendre
Fini les coups de crocs et de griffes pour monter dans l'échelle du vivant

Ces pionniers nous ont offert le secret conscient de cette poussée créatrice
Allons-nous nous prostrés dans notre bestialité ou nous rendormir d'un cynisme auto-satisfaits
ou 
comme eux avatars des prémisses d'une vie matérielle divine
allons-nous fusionner nos âmes avec des dieux pour vivre en nos chairs
au-delà de tous les hémisphères manifestés jusqu'à présent ?