]]>

dimanche 24 janvier 2010

DEVOTION 5.


La nuit passe.
L'été de la voie ensoleillée est arrivée
Le soleil brille et les vampires accrochés à nos seins
Deviennent éclairés des rayons d'éternité réenjoués

Le coeur a ses troubles
Que la paix plus profonde ne connaît pas

La flamme va réchauffer les anges déchus
Qui s'abreuvaient de la haine des cieux déçus

Le ciel ensoleillé les refaçonne en secret allié
Une partie d'eux endolorie va se planter plus bas
Elle exige que le bourbier y soit aussi transfiguré

De bas en bas tout au milieu
Ils nous conduisent où se terre le premier cri
Dans la matière
A ce semis de vie d'hier qui s'est enserré d'ombres et de mort

Qui saura l'illuminer
Les dieux n'ont jamais su les consoler
Ils proclamaient à leur tristesse déchue
Des amours acides

La joie seule commande
Et les dieux l'ont délavée
Dans leurs petits abris de sérénité

Maintenant qu'est brisé le confort divin
Seule
La lumière première de joie
Bouleverse
Ce non-sens
D'un amour radical et violent
Qui ne laisse plus rien inéclairé

Plus rien ne sera contre
Et tout servira réenchanté